Drapeau Acadien Drapeau Acadien

Galerie acadienne



Nelson Surette

Nelson Surette, natif de Yarmouth, Nouvelle-Écosse en 1920, est fils de Georges Surette de l'île qui porte le même nom. Il fut charpentier, électricien, pêcheur, fossoyeur, homme d'affaires et spécialiste en meubles antiques.

Son père a travaillé la plupart de sa vie sur des goélettes. Nelson a passé plusieurs étés dans sa jeunesse chez son oncle Marc ( des Carineaux ), petit-fils de Marie Babin Bonomé Surette, une dernière survivante de l'expulsion de 1755. Son bisaeïueul, Pierre Surette le Premier, a signé le Serment d'allégeance en 1730 de la part de 150 familles dans la région de Grand-Pré Windsor ( Pisiguit ).

Voici six peintures de Nelson Surette qui démontrent la vie acadienne avant, durant et après l'expulsion:
Picture La première moitié du 18e siècle est souvent perçue comme la période d'âge d'or chez la communauté acadienne.

La prospérité agricole soutenait un niveau de vie sain.

Le Gouverneur Richard Philipps avait verbalement promis aux Acadiens qu'on ne les forcerait pas de prendre les armes contre la France s'ils juraient l'allégeance à la Grande Bretagne.

En l'hiver de 1729-1730, plusieurs chefs de familles signèrent le serment d'allégeance.

Picture
Picture Le 3 septembre 1755, le colonel John Winslow proclamait à 300 hommes et jeunes garçons convoqués dans l'église de Grand-Pré qu'ils allaient se faire déporter et que leurs possessions seraient confisquées par la couronne britannique.
Les Acadiens s'embarquèrent à bord des navires au début du mois d'octobre 1755.

Dans le désordre et la panique qui suivirent, plusieurs familles furent separées.

Picture
Picture Après l'expulsion, beaucoup de bâtisses sur les terres acadiennes furent détruites par les troupes britanniques qui s'emparèrent également du bétail laissé dans les champs.
Même si la déportation déchirait les communautés acadiennes, certaines rebroussèrent chemin après 1763 et rentrèrent de nouveau en Nouvelle-Écosse. Picture


Pour de plus amples renseignements sur l'histoire et la généalogie des Acadiens veuillez contacter le Centre Acadien de l'Université Sainte-Anne, Pointe-de-l'Église, Nouvelle-Écosse, Canada.
Retour Accueil Rescol Collections numerisees de Rescol

Retour | Accueil | Commentaires | Rescol canadien | Collections numérisées


Droits d'auteur © 1996 Centre Acadien